6ème Journée : Vendredi 29 Mai 2015

La réserve de Cragou

Il est prévu une rando annoncée pour 13 kms et 3h15 dans la réserve naturelle alors bien que le temps ne soit pas très engageant, mise en route pour Kémeur au Sud de Plougonven. Le départ de la rando se situe sur le site de l’ancienne gare de Kémeur.

Rando fléchée il suffit de suivre. Malgré tout une distraction nous a sans fait perdre le chemin. Arrivés au hameau de Bouillard plus aucun panneau. Heureusement un brave homme nous indique de continuer sur la route pour retrouver le chemin. Effectivement vite retrouvé, nous pouvons nous lancer dans un long sentier qui nous amène au bord de la réserve de Cragou. En fait nous longeons la réserve qui reste un endroit protégé. Faite de landes et de tourbières, la réserve abrite quelques troupeaux que nous apercevons très vite. Nous avons le plaisir de rencontrer un garde forestier qui prend le temps de faire un brin de causette. Le sentier se poursuit en montant vers les crêtes pour redescendre vers la route de Kermezin. Pause au carrefour où se trouve une stèle commérant la mort d’un jeune fusillé pendant la guerre.

Après Kermezin, remontée vers les crêtes. Arrivée d’une légère pluie. Recherche d’un point où se poser pour la pause déjeuner mais abrité si possible car la pluie fine est pénétrante. Ce sera sous les arbres en pleine forêt. Puis redescente à travers champs vers Kergreïz puis retrouver le site de l’ancienne gare de Krémeur.

Plougonven

Après le Cragou, étant donné la proximité de Plougonven il est décidé d’aller voir l’enclos paroissial.

Constitué des composants habituels, le calvaire, l’église et l’ossuaire. Le calvaire est particulier car outre l’un des plus anciens (1554) c’est le seul dont le socle est octogonal. Il mesure 4m de hauteur, chaque face fait 1m70.

Sur le socle 3 niveaux : le niveau inférieur illustre l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, l’adoration des Mages, Jésus et les docteurs, le Baptême de Jésus, la Tentation, l’Agonie, Judas et l’arrestation du Christ.

Au-dessus : le Christ aux outrages, la Flagellation, le couronnement d’épines, le lavement des mains, Ponce Pilate, la Vierge et St Jean, Véronique, Portement de la Croix, la Mise au tombeau, la Descente aux enfers, et la Résurrection.

En haut : Notre Dame de Pitié, le bon larron, le mauvais larron, le cavalier centurion, le cavalier longuin, puis la Vierge et St Jean et finalement : la Croix du Christ.

(commentaires tirés du site http://www.plougonven.fr/fr/le-calvaire.php)

Huelgoat

Après Plougonven, grâce aux recommandations d’amis bretons, nous décidons d’aller voir ce que cache cette appellation ; le chaos rocheux d’Huelgoat. Pas de chance, à peine arrivés à Huelgoat, la pluie est bien présente. L’office de tourisme nous envoie vers le site avec le plan des différents chemins.

Conseil : passer par l’office du tourisme sur la place d’Huelgoat pour avoir le plan de la visite car sur le site pas d’accueil, accès totalement libre et ouvert.

Huelgoat0000

Huelgoat0001Dès le départ, après le moulin du chaos c’est la descente dans le trou du diable . Impressionnant car c’est dans le noir absolu. C’est le flash des appareils qui nous révèlent l’endroit. Vraiment très surprenant, on a l’impression de s’enfoncer dans un gouffre diabolique, d’où le nom je suppose. La suite du chemin est tout aussi intéressante, nous avons réussi à bouger la roche tremblante (bon très légèrement). Après la grotte d’Arthus nous avons dû interrompre le circuit car le temps file. Il aurait fallu démarrer beaucoup plus tôt.

Merci à nos amis bretons, Madeleine et Dédé, de nous avoir conseillé cette visite.